Camp Rock

Bienvenue dans Camp Rock, le forum retraçant le film du même nom.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DAKOTA; helena maria dos santos. FINISH}

Aller en bas 
AuteurMessage
Dakota Dos Santos

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 26
Phrase du jour : don't worry, be happy;
Mes loisirs : music, sing, art, etc;
Date d'inscription : 07/07/2008

I Rock !
My Playlist: burnin up - JB;
Topics: Open
Relationship:

MessageSujet: DAKOTA; helena maria dos santos. FINISH}   Lun 7 Juil - 20:35


mlle DAKOTA DOS SANTOS


merci de ne pas poster à la suite.


I/ Informations Personnelles :


  • Nom : DOS SANTOS; je pense que le pays d'origine de ce nom est plutôt évident mais précisons tout de même que c'est très simplement le Mexique. Pour vous, il s'agit sans doute d'un endroit que vous mourrez d'envie de visiter, pour son soleil généreux et ses fêtes endiablées. Cependant, ce n'est pas ce rythme de vie vacancier pour tous les habitants et encore moins pour les Dos Santos. Si vous venez vous-même du Mexique, peut-être que vous connaissez une famille fortunée de ce nom et vous vous demandez de quoi je parle quand je dis que leur vie n'est sûrement pas celle rêvée de tout le monde. C'est que nous ne parlons pas de la même famille, étant donné que Dos Santos est un nom courant dans ce pays propre à ses danses enflammées et à sa chaleur bienvenue par toute personne aisée qui prend ses vacances ici-même.
  • Prénom : DAKOTA helena maria; ce choix de prénoms n'a pas été pris à tort et à travers et tout repose sur une histoire fondée. Depuis des générations dans la famille Dos Santos, il est coutume de donner aux enfants un prénom choisi par les parents et deux autres qui proviennent des propres parents des parents de l'enfant. Je pense que vous avez compris ce que je veux dire mais pour davantage d'indications, sachez juste que Helena est le prénom de la grand-mère maternelle de la dénommée Dakota et Maria provient de la mère de son père. Quel est l'avis de la jeune fille sur ce choix ? A vrai dire, elle ne fait pas de chichis et en est très contente. Dakota possède, à ses yeux, une consonance totalement inédite et agréable à l'oreille, qui s'allie fort bien à ses deux autres prénoms. Cependant, elle est couramment surnommée Daki par ses amis ou par sa famille. De plus amples informations ? Ce choix a été effectué lors du quatrième mois de grossesse de madame Dos Santos. Évidemment, le deuxième et troisième prénoms étaient choisis d'avance mais en ce qui concerne le premier, les parents hésitaient mais sont finalement très satisfaits de ce choix. Après tout, ils savent aussi bien que nous que un prénom est bien la seule chose qui ne nous quittera jamais, car même avec une nouvelle identité, il est ancré définitivement en nous.
  • Date et lieu de naissance : Dakota est née le 14 Juin 1992, dans la ville de Guadalajara, au Mexique.
  • Age : Après un rapide calcul, on peut facilement dire que Dakota est âgée de 16 ans quoiqu'en dise son expression parfois juvénile. Cette dernière lui donne quelques caractéristiques physiques de l'enfance malgré qu'en général, elle fasse une année de plus aux yeux des gens.
  • Nationalité : La fille des Dos Santos est Mexicaine pure-souche.




II/ Passé du Candidat :

  • Enfance :
    I} TOUT COMMENCE MAL.
    << Dans le cycle saisonnier régulier, l'été est proche mais sur la ville de Guadalajara, c'est un soleil de plomb aux rayons ardents qui mène la danse depuis longtemps. Les habitants se bousculent vers le marché, les gamins jouent dans les ruelles. Certains sont installés en pacha devant leur piscine, à siroter un cocktail, alors que d'autres font la manche en gémissant. Ainsi se résume le quotidien général de cette capitale de l'état de Jalisco. Elle est proche de la grande Mexico et je serais prête à parier qu'elle se ressemble en nombre points passons à autre chose, voulez-vous ? Une femme et un homme qui devaient avoir moins de la trentaine foulaient le sol de leurs pieds nus et se dirigeait à grands pas vers un grand bâtiment qui semblait être un hôpital, en vue de la croix rouge qui trônait sur la devanture, bien que la peinture de cette dernière s'écaillait. Le bâtiment médical faisait pitié à voir : lui qui devait être d'une blancheur éclatante autrefois était désormais d'un gris maladif, et des tas de pauvres gens s'agglutinaient à ses portes. Cette bâtisse, on l'appelle l'Hôpital des pauvres. On ne se demande pas pourquoi, car quand on va à l'est de la ville, on voit un immense immeuble qui remplit la même fonction que celui-ci mais dont les normes d'hygiène doivent être bien mieux respectées. L'homme et la femme pénétrèrent en trombe dans le petit hôpital, ne manquant pas de se fondre en excuse dès qu'ils bousculaient un peu quelqu'un. On pouvait constater que le ventre de la jeune dame avaient des formes arrondies généreuses. Ce ne pouvait pas être de l'embonpoint, impossible. Mais je vais vous dire, ce que c'était que cette rondeur : c'était un enfant qui ne demandait qu'à naitre. Alors que des infirmières déambulaient sans leur prêter aucune attention, ne pensant qu'à recoiffer leurs chignons défraichies, personne ne prenaient en charge les deux individus qui nous intéressent. Ah, et tant qu'on est dans les détails, donnons leur identité : Minerva et Antonio Don Santos, mexicains de pure-souche et habitants considérés comme tout juste dans la moyenne de cette ville. Et la moyenne n'était pas bien riche, ce n'est pas comme certains pays comme la France où toute famille normale a un ordinateur et un téléviseur minimum. Heureusement, il s'agissait du deuxième accouchement de la jeune mariée Dos Santos et elle savait très bien comment résister aux dures contractions qui lui étaient imposées par l'enfant qu'elle portait. Ils savaient pertinemment que c'était une fille, même s'ils n'avaient pas voulu savoir : une gaffe du médecin, voyez-vous. Mais bon, ils n'allaient pas se plaindre, c'était déjà une chance que d'avoir pu obtenir cette échographie. Alors que Antonio essayait de rassurer sa femme, un évènement inattendu se produisit : elle s'évanouit dans ses bras, sa tête s'affalant totalement de côté. Paniqué, son époux agrippa la première infirmière qu'il trouva et lui hurla que sa femme allait accoucher et qu'elle semblait avoir perdu connaissance. La jeune fille du personnel médical cligna des yeux cinq fois exactement, surprise par cette apparition, et après avoir haussé les épaules, se dépêcha d'aller chercher un brancard pour transporter madame Dos Santos.


    << Madame... Vous avez accouché d'une petite fille. Elle est ravissante ! >>
    Minerva avait l'impression de revenir du pays des Morts. Où, comment, quoi ? Mais le principal est ce qu'elle venait d'entendre : sa fille était vivante et dormait dans ce qui ressemblait à une couveuse. Madame Dos Santos s'appuya légèrement sur ses coudes et se pencha au dessus de son propre lit afin de voir son enfant. De peau mâte, un petit duvet brun couvrait déjà son crâne. Elle était petite et semblait légère comme une plume; mais une autre évidence aux yeux de la maman pour la deuxième fois était que ce serait à jamais la plus belle des filles à ses yeux. En tout cas, elle avait visiblement était lavée et dormait profondément. Une seule déception au tableau : Minerva ne se souvenait pas du premier cri de la petite.
    << Madame Dos Santos, reprit l'infirmière. Vous avez l'air encore un peu endormi. En même temps, après votre perte de conscience de toute à l'heure, l'accouchement à été très éprouvant... On a même eu peur pour votre santé. Vous vous êtes immédiatement endormies après la naissance de la petite. Au fait, votre mari est partit, il revient tout de suite. >>
    Sur ces mots, le dit mari revint dans la salle, un sourire rayonnant aux lèvres. Je vous rappelle que cet hôpital est loin du must, ainsi Monsieur Dos Santos n'avait pas la combinaison qu'il aurait dû porter. Il s'enquit du bien-être de son épouse et admira son bébé avec un air épanoui. Ainsi, vu comme ça, tout à l'air parfait. Oui, mais attendez donc...


    << Chéri ?! La petite tousse encore !
    - On devrait appeler le médecin...
    - Mais tu n'as pas reçu ton salaire ! On ne peut se le permettre. >>

    Madame Dos Santos était penchée au dessus du petit lit en bois de son enfant; cette petite fille était nulle autre que Dakota, la concernée par ce formulaire. Son mari fit irruption dans la pièce, un air inquiet sur son visage. Derrière lui, un gamin d'environ cinq ans vêtue de guenilles faisait une drôle de grimace.
    << Môman, ya Daki qui va mourrut ? Hein ? Je veux pas qu'elle mourrut Daki !! >> entonna le gamin d'une voix triste. Le père du petit garçon se pencha pour être à sa hauteur et essaya de parer sa figure d'un sourire. Mais celui qui s'afficha était loin d'être gai. Il rassura l'enfant, qui semblait s'appeler Pedro d'après le discours qu'il lui tint, qui haussa les épaules avant de quitter la pièce et cette fois, Monsieur Dos Santos regarda sa femme droit dans les yeux.
    << Qu'est-ce qu'on va faire ? >>
    La question de Antonio restera à jamais en suspens. Après s'être rendu compte qu'il n'obtiendrait aucune réponse, il quitta tristement la pièce. Quand à son épouse, elle allaita simplement la petite, comme elle le faisait chaque jour, seule chose qu'il restait à faire.


    Cela faisait deux heures qu'ils faisaient la queue, tous les quatre, sous ce soleil brûlant. Et il y avait bien une cinquantaine de personnes avant eux ! Le couple Dos Santos et ses deux enfants, Pedro et Dakota, se tenait une nouvelle fois devant l'hôpital dit "des pauvres" mais dans un autre but cette fois-ci et leur nombre avait doublé - car deux fois deux quatre, tout simplement. Oh! ils savaient pertinemment que c'était mettre la vie de leur fille dans un pari dangereux mais n'était-ce pas la seule solution ? Après deux autres heures d'attente, le bâtiment put enfin leur ouvrir ses portes, et la petite famille se précipita vers un médecin qui marchait, l'air hagard. On a pas une impression de déjà-vue là ? Enfin bref. Après avoir fortement insisté, la petite troupe Dos Santos, accompagnée du médecin, dans une salle qui était sûrement blanche à la base mais dont les murs étaient tellement crasseux que ça virait plutôt au gris-marron... Beurk. Après avoir ausculté la gamine, le médecin conclut par cette phrase :
    << Votre fille souffre d'une maladie pulmonaire. C'est grave, à son âge. >>
    Hum, bonjour le médecin qui réconforte ! Enfin bref, les parents demandèrent d'une seule et même voix quelle était cette maladie, ce à quoi le docteur répondit :
    << Hum, ahem, ... C'est une... maladie pulmonaire, voilà tout ! >>
    Phrase qui fit terriblement douter de la crédibilité du personnel médical de cet hôpital aux yeux des Dos Santos - enfin à ceux qui étaient en âge de comprendre à l'époque soit les parents. Après ça, le médecin leur prescrit leur fournit généreusement un médicament - ah! c'est déjà ça - en vue de la gravité de la situation. Aussitôt rentrer, les parents appliquèrent le traitement à la lettre, joignant la prière aux soins...


    << Antonio, ... Tu as remarqué qu'elle ne toussait plus ? Et sa fièvre, je crois qu'elle est tombée ! >> s'exclama Minerva Dos Santos auprès de son mari. Et le pari dangereux avait été finalement d'un grand enjeu qui avait aboutit : Dakota était hors de danger. Après avoir vérifié que tout allait bien à l'hôpital - avec toujours cette queue de quatre heures mais dans de bonnes circonstances cette-fois - les parents se sentirent revivre. En même temps, leur fille était tirée de la mort ! Et le petit Pedro était également très content de savoir qu'il pourrait garder une petite soeur à tyranniser... Non, je plaisante, c'est plutôt dans le but d'avoir une compagne de jeu. Très rapidement après cette évènement, Dakota fêta ses trois ans, et elle était en âge d'aller à l'école maternelle. Jusque là, elle avait passée ses journées avec sa mère, et je peux dire que c'était une enfant très éveillée ! Avide de découverte et intelligente, elle avait vite noué avec son frère qui aimait la taquiner. Le foyer familial n'était peut-être pas très luxueux mais la famille y vivait soudée et heureuse. La maison était composée de cinq pièces : un salon-salle à manger, une cuisine, une grande chambre, une deuxième chambre pour les enfants, et la salle de bain dans laquelle on retrouvait les toilettes. C'était très modeste mais est-là le plus important ? Une fois à l'école, Daki' se débrouillait très bien, autant en maternelle qu'en primaire où elle était fière d'obtenir de si bons résultats. Et ce n'était pas pour déplaire à sa famille, qui savait qu'une fille instruite promettait un avenir plus confortable pour cette dernière. Le bonheur semblait sans fin... oui, semblait seulement. Alors que Dakota revenait de l'école - elle était dans une classe qui est l'équivalent du CM1 - elle vit un mot sur la table du salon. Voici ce qu'elle pouvait lire :
    Citation :
    Ma chérie,
    nous sommes à l'hôpital. Pedro a été renversé par une voiture en rentrant à la maison et nous veillons à son chevet. Ne nous rejoins pas, tu aurais du mal à rentrer. Nous rentrerons dans la soirée. Nous t'embrassons, et sache qu'on t'aime,
    tes parents.
    Après cette difficile lecture, Dakota sentit les larmes lui piquer les yeux - c'est très compréhensible, vu son âge, sa sensibilité, et surtout son lien avec son frère. Pourquoi Pedro ? C'était vraiment un bon garçon. Il faisait son possible pour bien travailler, malgré le fait que l'école ne l'intéressait pas. Sa passion à lui, c'était la guitare. Il en avait une, d'occasion, usée et qui avait eu du mal à se vendre, ainsi le vendeur lui avait fait une offre généreuse. Il allait et venait dans les rues avec, suivit de sa soeur, et il se mettait à jouer un air à chaque coin possible, et Dakota chantait. Car depuis qu'elle savait parler, elle baragouinait un air entendu de ça et là, et fut très vite une petite chanteuse à tout bout de chant. A l'école, elle mettait tout son cœur dans le petite chorale. Et sa voix était si émouvante dans les chansons tristes, si passionnée dans les chansons entrainantes ! C'était la polyvalence - le fait qu'elle savait s'imprégner de tout en gardant un style - de cette voix et le talent de Pedro qui faisait leur succès. Elle était tellement triste pour son frère... Elle ne put dormir, ainsi elle resta accroupie près de la porte d'entrée, la guitare de son frère serrée contre elle. Pedro autorisait Dakota à jouer, il lui avait enseigné quelques notes. Ainsi, elle se mit à chantonner tout en grattant, en ravalant un sanglot de temps à autre.


Dernière édition par Dakota Dos Santos le Sam 23 Aoû - 18:27, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota Dos Santos

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 26
Phrase du jour : don't worry, be happy;
Mes loisirs : music, sing, art, etc;
Date d'inscription : 07/07/2008

I Rock !
My Playlist: burnin up - JB;
Topics: Open
Relationship:

MessageSujet: Re: DAKOTA; helena maria dos santos. FINISH}   Mar 8 Juil - 17:12


    C'est tard dans la soirée, comme ils l'avaient prédit, que les parents Dos Santos rentrèrent, le visage mouillé de larmes. Ils prirent Dakota dans leurs bras et lui dirent que Pedro allait très mal mais que ce soir, ils prieraient ensemble pour son rétablissement et que demain, Dakota n'irait pas à l'école pour aller voir son frère. Ainsi, le début de la nuit fut consacré à la prière, et ils allèrent ensuite se coucher, exténués par cette journée. Le lendemain fut un des jours les plus tristes de la vie de la fille des Dos Santos, sans aucun doute. Ils partirent tôt pour l'hôpital de l'ouest, un endroit qui leur était tristement familier désormais, afin de pouvoir entrer sans trop d'encombre. En effet, il n'y avait quasiment pas un chat et ils furent reçu dans la chambre, partagées par plusieurs personnes et évidemment pas stérilisée. Ils retrouvèrent vite Pedro, et Dakota constata avec horreur que des tas de tuyaux étaient plongés dans son corps. Il respirait difficilement, je dirais même qu'il haletait. Monsieur et madame Dos Santos expliquèrent à leur fille qu'il avait beaucoup de fièvre, suite à ses graves blessures. La jeune métisse s'installa à côté de son frère, lui prit la main et la serra doucement. Elle resta un moment ainsi, quand un des appareils électroniques bizarres - seul luxe que pouvait s'offrir cette hosto on dirait - sonna de manière inquiétante. Antonio se rua hors de la pièce et revint avec deux membres du personnel médical, qui se ruèrent sur Pedro pour appliquer je-ne-sais-quel soin. Pendant ce temps, Dakota s'accrochait toujours à sa main mais elle parlait cette fois. Elle lui racontait tout; leur vie à tous les deux, leurs aventures, et remémoraient les bons souvenirs. Soudain, le garçon des Dos Santos tourna la tête vers sa soeur, les yeux baignés de larmes et lui dit dans un souffle :
    << Merci Dakota... T'es la meilleure petite soeur du monde... t'as du talent... prend ma guitare... et chante... encore... >> Il sourit à sa famille, et lâcha doucement << Je vous aime... >> et il s'éteignit. Pedro Dos Santos, décédé le 20 Mai 2000, à 14 ans, à cause d'une forte fièvre qui est la suite de blessures graves. La pièce replongea dans le silence après le dernier soupir de Pedro, et on entendit à peine les médecins dirent << Désolé. >> comme on le voit à chaque décès dans un hôpital. Et soudain, une larme coula le long de la joue de Dakota. Puis deux. Puis trois. Puis quatre... Puis une infinité, et elle sanglota longtemps, suivit par ses parents et tous trois s'étreignirent. Depuis ce jour, le 20 Mai est une journée spéciale où l'on se recueille et où on repense encore plus fortement à Pedro au sein de la famille. Puis, on prend sa guitare qui est désormais très vieille et abimée par l'usage et on joue le morceau préféré du jeune homme, un qu'il a composé avec sa soeur. Ce morceau s'intitule << Always Here >> >>

  • Adolescence :
    II} LE PÉNULTIÈME PÉRIL
    << Rapidement, le monde de l'enfance a laissé place à celui de l'adolescence et les conditions difficiles de sa vie en plus des évènements récents ont forgé une maturité précoce à la jeune Dakota. Ainsi, elle passa au collège sans difficulté. Au début, ce milieu de poupée superficielle la dégoûta : c'était du chacun pour soi et à qui est la plus belle. Tu m'as-tu-vu, oui ! Mais rapidement, dans cet industrie, la jeune Dos Santos se sentit complexée mais d'un côté élabora toute son originalité. Elle ne voulait pas finir comme ces filles superficielles, ainsi elle faisait elle-même certains de ses vêtements grâce à des étoffes colorées qu'on lui fournissait gentiment au marché, et elle se bâtit petit à petit un style originale. Mais peu importe cela; la jeune fille développa progressivement sa passion, pensant chaque jour davantage à son frère, errant de rues en rues avec sa guitare et sa voix; on l'appelait la Bohémienne. C'était un terme affectif, et tout le monde la connaissait. Elle remmenait souvent un beau pactole, versé par les âmes généreuses. A treize ans, elle s'épanouit davantage et devint beaucoup plus féminine. Elle prenait un peu plus soin de son apparence, économisait parfois pour s'acheter une paire de jolies chaussures ou d'un haut sympathique. Mais elle privilégiait ses parents et donnait un peu d'argent quand il y avait un trou dans le budget. Cependant, sans son frère, cette existence devint monotone... Et Dakota détestait cela. Heureusement, une nouvelle valeur fit son entrée dans la vie de la jeune fille...

    Ce que qui suis peut paraitre bien anodin et ce n'est peut-être qu'une anecdote et on n'en reparlera plus mais sachez que Dakota a pu passé de très bons moments grâce à cette rencontre...
    2 Septembre 2005, entrée en quatrième.
    Encore une rentrée. Mais cette fois-ci, le niveau va vraiment changé parait-il. Mais cela importe peu à la jolie métisse, qui a toujours eu quelques facilités en ce qui concerne les études. Cependant, même si elle aime le collège, elle ne peut s'empêcher de grogner quand son petit réveil de fortune la réveille. Elle s'extirpe lentement de ses draps, et se laisse tomber au sol, où elle a bien envie de rester allongée. Cependant, le devoir l'appelle. Ainsi, elle se tira jusqu'à la salle d'eau où elle se lave soigneusement dans une grande bassine en économisant soigneusement le plus d'eau possible. Après cela, elle se place face au miroir parfaitement nettoyé - la famille n'est pas riche mais cela ne l'empêche pas d'être soigneuse ! - et arrange sa chevelure avec une brosse. Après être partie manger et s'être lavée les dents, elle revient dans sa chambre pour s'habiller, va mettre ses habits au sale, et fait son lit qu'elle avait mit à aérer. Voilà comme se déroule les matinées classiques de la jeune fille : le fait que ce soit la rentrée ne change absolument rien. Un jour parmi tant d'autres, songe t'-elle amèrement. En apparence oui, mais seulement en apparence. Avant de partir, elle croise sa mère à peine réveillée; elle colle une bise sur la joue droite de cette dernière et s'en va en lançant un au revoir des plus banals. Le trajet jusqu'au collège était plutôt court, la jeune métisse n'avait qu'à contourner deux pâtés de maisons et elle y était. Et, comme les deux précédentes années pour la rentrée, il y avait une bonne partie des élèves qui s'agglutinaient autour d'une toute petite estrade où la directrice faisait son discours annuel, toujours le même. En attendant son arrivée, tout le monde discutait de ça et là, mais Daki' préféra s'addoser à un mur et regarder les autres piailler. Non pas qu'elle n'avait pas d'amis, elle fréquentait bien quelques personnes mais... était-ce réellement des amis ? D'un côté, ils étaient sympa mais la fille des Dos Santos savait bien qu'ils étaient comme tous les autres, fades, sans goût et profiteurs. Mais que pouvait-elle y faire ? Elle était d'un naturel altruiste et était bienveillante avec tous les gens qu'elle croisait, sauf quand on lui cherchait des noises. Et les populaires se plaisaient à cette activité. En gros, embêter ceux ou celles qui n'étaient pas à la mode et autres sottises du genre. Rien que d'y penser, Dakota soupira lourdement. Soudain, une petite dame dodue arriva sur l'estrade, un micro sans fil à la main. Elle se racla la gorge, et à partir de ce moment, une rumeur courut dans la foule d'élèves. Mais c'était le genre "elle va encore nous sortir la même chose!" ne vous faites pas d'illusion. Dakota ne put s'empêcher d'énoncer à voix haute, pour elle-même :
    << Encore le même discours ! >>
    << Oui, c'est ce qu'on m'a dit. >> répondit une voix inconnue.
    Surprise, la jeune Dos Santos se retourna et regarda son interlocuteur - ou plutôt interlocutrice. C'était une jeune fille au teint pâle, celui d'une poupée de porcelaine et à la chevelure blonde. Elle avait de grand yeux bleus et des traits fins. Elle était tellement jolie, et tellement naturelle ! En tout cas, Dakota eu vite fait de conclure qu'elle ne l'avait jamais vu avant ce moment.
    << Oh, excuse-moi, je ne voulais pas me mêler de tes pensées. >> s'excusa poliment la fille blonde.
    La métisse remarqua qu'elle avait un accent prononcé, qui s'élançait à chaque mot.
    << Mais il n'y a pas de mal ! Je m'appelle Dakota. Tu es nouvelle ?! >>
    << Oui ! Je m'appelle Mishalcka, je suis russe. C'est vrai qu'elle rabâche tout le temps le même discours ? >>
    Après lui avoir répondu, Dakota engagea la conversation avec Mishalcka qui s'est révélée être quelqu'un de très sympathique. Ainsi, la métisse lui proposa de l'aider à s'intégrer dans l'univers mexicain, étant donné qu'elles étaient dans la même classe, comme l'annonçait le panneau d'affichage. Daki' ne pouvait le deviner maintenant, mais elle allait de découvrir une des plus belles valeurs du monde grâce à Misha : l'amitié pur et dur.

    Monsieur Dos Santos avait l'air un peu surpris de revoir la maison de son enfance, et passa quelques secondes immobiles à regarder cette dernière. Enfin, il s'avança vers la porte et sonna; un homme d'âge mûr ouvrit, un grand sourire aux lèvres. Antonio et l'homme se jetèrent littéralement dans les bras de l'autre. Attendez, je vous explique : Dakota, sa mère et son père ont été convié à un dîner dans la maison familial du côté paternel. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu de nouvelles des deux grands-parents paternels de Dakota et la famille fut contente de se retrouver. Le père de Antonio soit monsieur Dos Santos père, les fit entrer dans la salle à manger où attendait déjà trois autres personnes, une femme, un homme et une adolescente.
    << Antonio ! Tu n'as pas changé !>> s'exclama l'homme.
    << Toi non plus, Juan ! >> répondit le concerné d'un ton joyeux.
    Ah! les retrouvailles familiales... c'est toujours très émouvant hein ? Juan et Antonio sont frères et ne sont pas vus depuis longtemps également, en vue des difficultés à voyager de la famille de Dakota. Quelque chose qui fait la différence entre la famille Dos Santos du côté de Antonio et de celui de Juan ? Et bien ce dernier vit en Amérique, et a très bien réussi là-bas : il est plein aux as. Dakota savait pertinemment que la fille d'environ son âge était sa cousine, Telma. Elle ne la connaissait pas beaucoup et l'avait juste rencontré une fois, mai elle avait quelques à priori : était-ce une de ces bourges ? Elle allait bien voir. Et ça n'allait pas tarder : la jeune Telma accourut vers Dakota dès qu'elle la vit, un sourire indélébile pendu aux lèvres. Elle la salua gaiement, et l'emmena vers la grande table de la salle à manger où le couvert était mis, afin de faire plus ample connaissance. Et je peux vous l'affirmez, le courant est très bien passé ! Elles ont rit toute la journée, discutant de tout et de rien, peu importe leur différence quant à leur milieu social. Le repas s'est très bien passé et une famille soudée et aimante s'est dévoilée au regard de la jeune métisse. Un moment, sa tante a même demandé si elle pouvait chanter une chanson, comme il paraissait qu'elle avait une voix superbe. Touchée par ce compliment, Daki' bafouilla un peu avant de de commencer mais s'exécuta. Elle termina avec une foule d'applaudissements sincères. Après cela, elle retourna à ses discussions avec sa cousine. Mais à force de papoter avec sa nouvelle amie, Dakota ne se doutait nullement du complot qui se déroulait dans la cuisine... jusqu'à ce qu'elle passe derrière la porte, se demandant ce que son père et son oncle faisaient. Voilà les miettes de conversation qu'elle put grappiller :
    << Ta fille a du talent... et en Amérique, tu pourras trouver un travail plus rentable et te permettre davantage de luxe !
    - Mais tu ne peux pas me donner une somme pareille !
    - Ecoute, l'héritage que nous a laissé la soeur de mon épouse est énorme... et entre frères, on doit s'aider... [...] >>

    Pas besoin d'en entendre davantage, Daki comprit très bien de quoi il en retournait. Et c'était un sujet sérieux; ainsi, elle préféra s'esquiver et retourner vers sa cousine. Ainsi, suite à ces évènements, Dakota ne fut pas surprise d'apprendre que ses parents parlaient d'un déménagement éventuel en Amérique; pourquoi pas ? En même temps, elle tenait beaucoup à sa ville natale, surtout car c'est là que Pedro est née et qu'il est... non, c'est trop dur à écrire. Cependant, voyant l'enthousiasme que ses parents mettaient dans le projet, elle ne pouvait pas être triste. Ils parlaient de nouvelles vies, d'une belle maison, d'un environnement sain. Rapidement, le déménagement a Belmont passa du stade projet au stade réalisation. Les cartons s'accumulèrent dans la petite maison mexicaine des Dos Santos, qui se retrouverait bientôt sans habitant. La nouvelle demeure de la famille était vraiment très agréable; nichée dans un coin de verdure, il y avait même une petite cour à l'arrière de la bâtisse. Dakota aime s'y réfugier, en compagnie de sa guitare, où elle s'installe à l'ombre du petit saule pleureur, près de ce qui semble être une minuscule mare parée de nénuphares.

  • Maintenant :*
  • Famille :*
  • Amis :*




III/ Description physique et mentale :
[/font][/font][/font]

    **
  • Physique :*
  • Caractère :*
  • Qualités :*
  • Défaults :*[/font][/font]

**

IV/ Un peu plus sur vous :



    **
  • Pourquoi avoir choisis Camp Rock comme établissement ?: Dakota s'est réfugiée dans la musique dès son plus jeune âge. Elle a toujours été très douée pour le chant, et joue très bien, surtout en ce qui concerne la guitare. Il parait qu'elle aurait l'oreille absolue... mais elle n'ose pas y croire et renie son talent, ce qui la déstabilise. Son oncle l'a encouragé a venir à Camp Rock pour développer sa passion.
  • Qualité de RP : Ouh! si je le savais. Désolée pour cette présentation bof-bof de pas très bonne qualité mais je ferais en sorte de me rattraper, promis !
  • Exemple de Poste :
    Spoiler:
     
  • Code : OK par Mitchie
  • Avatar : [b]Selena Gomez. <3 serait-il possible de me la réserver étant donné que je suis semi-abs ? merci de votre compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitchie Torres
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 308
Age : 27
Phrase du jour : Carpe Diem
Mes loisirs : Camp Rock - Music
Date d'inscription : 11/06/2008

I Rock !
My Playlist: I'm Gonna Getcha Good - Jonas Brothers
Topics: Open
Relationship:

MessageSujet: Re: DAKOTA; helena maria dos santos. FINISH}   Ven 22 Aoû - 18:19

Dis donc, tu nous fais une présentation de malade ! Bonne continuation et je te valide le code =D

_________________
'



      I Can't live without you.




.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vivalavida-story.Skyblog.com
Dakota Dos Santos

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 26
Phrase du jour : don't worry, be happy;
Mes loisirs : music, sing, art, etc;
Date d'inscription : 07/07/2008

I Rock !
My Playlist: burnin up - JB;
Topics: Open
Relationship:

MessageSujet: Re: DAKOTA; helena maria dos santos. FINISH}   Sam 23 Aoû - 18:09

    Merci beaucoup! Malheureusement, ma fiche bug donc quand je veux éditer, tout s'efface. Je mets donc la suite dans ce post.

    • (suite de la partie 'le pénultième péril')


    Monsieur et madame Dos Santos ont prestement retrouvé un travail bien meilleur que le précent, Daki' s'est inscrite à un nouvel établissement. La vié était rythmée par les visites de l'oncle de la jeune fille et de sa famille, qui leur avait si généreusement offert cette maison. Au début, tout était beau, tout brillait, tout était merveilleux. Mais inévitablement, la monotonie du quotidien prit sa place chez les mexicains. Heureusement, il y eu la révélation Camp Rock: Dakota en entendit parler la toute première fois à la télévision, et la publicité l'a laissé avec des étoiles dans les yeux. Elle a même fait des plans sur la comète, ce qui n'est habituellement pas son genre! Ses parents acceptèrent de cotiser ce projet, voyant leur fille si heureuse - cela faisait longtemps! Pour l'anniversaire de leur fille, ils cherchaient justement un camp, un stage musical qui pourrait lui faire plaisir mais elle avait trouvé par elle-même. Le frère de monsieur Dos Santos offrit à sa nièce de quoi payer le reste du prix assez élevé pour la famille du stage. Je peux vous dire cela, Dakota n'osait y croire! C'était l'occasion de s'améliorer, de rencontrer des gens. Car au lycée, Daki' n'avait que de vagues amis, non, je dirais juste des connaissances avec lesquelles elle est en bon terme. Mais tout cela aller changer...


    Maintenant:
    III} LA FIN

    Désormais, Dakota est bien loin d'un train de vie monotone car elle passe l'été à Camp Rock, avec des tas de prodiges musicaux, et entre autres, les Connect Three qui sont professeurs ! De quoi la laisser sans voix. Toute abasourdie, elle s'est d'abord aventurée à tâtons dans cet univers nouveau mais elle s'est rapidement éprise de ce lieu où elle pouvait discuter avec des gens qui partageait sa passion pour la musique. Les cours sont très intéressants mais la jeune latina adore se divertir lors des pauses, en compagnies de personnes qu'elle espère voir devenir ses amis. En bref, un été de rêve pour la jeune fille, qui va enfin pouvoir se voir accorder un peu de grâce et de chance par la vie, après toutes ces misères...
    • Famille: La famille Dos Santos est d'origine mexicaine; à la base, elle comprend Minerva Dos Santos, son époux Antonio, et deux enfants, Pedro et Dakota. Pauvres, ils sont tout de même courageux et vivent certainement plus heureux que certains riches. Il y a également Juan Dos Santos, le frère de Antonio, sa femme Mia et leur fille Telma, la cousine de Dakota avec qui elle s'entend extrêmement bien. Ils ont su leur apporter une aide précieuse lorsque les problèmes s'accumulaient après la mort de Pedro - décédé à cause d'un accident. Ils vivent désormais en Amérique et ont su retrouver un travail correct et une existence un peu plus riche.
    • Amis: Dakota s'entend très bien avec tout le monde, cependant, elle ne veut pas dire que telle ou telle personne est son ami sans avoir l'avis du concerné. Elle aimerait beaucoup sympathisé avec les Connect Three, surtout que secrètement, Nate la fait littéralement craquer ~ {A VOIR DANS LE RP}

    III/ DESCRIPTION PHYSIQUE ET MENTALE
    • Physique: Établir le physique de Daki' est bien plus évident que son caractère ou même ses défauts et qualités. Non pas qu'elle soit dotée d'une enveloppe corporelle semblable à temps d'autres. Justement, non ! Vous vous en doutez sûrement, mais la jeune fille étant d'origine mexicaine, elle possède toutes les caractéristiques d'une jolie latina, traits physiques qui se font de plus en plus rares dans le cadre du pays où elle vit. Sa peau est naturellement mâte et dès que l'été pointe le bout de son nez, son bronzage se remarque tout de même par un teint encore plus hâlé que d'habitude. Elle porte ses cheveux toujours longs, et même si ils ont une tendance plutôt lisses, la jeune espagnole n'hésite pas à faire une ou deux anglaises aux bouts de ceux-ci ou de les laisser ondulés, aux naturelles. Ils sont d'une belle couleur noir ébène, brun foncé mais Dakota n'a jamais su déterminer laquelle des deux exactement. Quelle autre caractéristique propre à ses origines ? Ah oui ! Ses grands yeux de biches, encore plus soulignés que d'habitude dès qu'elle met un peu de noir autour, chose rare étant donné qu'elle se préfère au naturel. On peut également ajouter que ses dents sont blanches et le paraissent encore davantage et cela grâce à sa couleur de peau. Passons maintenant à ses particularités génétiques, celles-ci généreusement offertes par ses parents; et, quoique elle en dise, ses géniteurs l'ont plutôt gâtés. Car Daki' est d'une nature très complexée et se cherche tous les défauts du monde, ne reconnaissant pas en elle sa beauté, qu'elle soit intérieure ou extérieure. Son visage a des traits fins et harmonieux qui n'en évoquent aucun autre en particulier. Son nez légèrement retroussée contraste avec ses pommettes saillantes, lui procurant cet air juvénile plein de malice. Son visage, tout droit hérité de sa mère, a la forme d'un ovale parfait encadré par ses cheveux foncés, pas totalement lisses. Mais quelque chose qui donne encore plus de charme à son visage, c'est on regard. Car oui, reparlons de ses yeux. Yeux bruns, virant au noir tout comme sa chevelure, dans lesquels se cachent les plus ténébreuses arcanes. En ce qui concerne son corps, elle possède une silhouette athlétique, entretenue grâce à un jogging quotidien et à un sport régulier, qui est tout de même obligatoire à l'institut. Dakota est sinon de taille moyenne pour son âge, soit un mètre soixante-cinq pour environ quarante-cinq kilos. Elle n'a jamais été bien lourde de toute manière; il y aussi un autre point à aborder, tout aussi intéressant que les autres. Je parle évidemment du style vestimentaire ! Un point très important, qui démarque l'originalité d'Alex' par rapport aux autres. Elle n'hésite pas une seule seconde à ressortir les styles les plus désuets, les plus oubliés pour les reporter à sa manière. On qualifie son esprit vestimentaire de bohème et d'actuel, de rétro et d'original. Elle n'hésitera pas une seule seconde à porter un slim avec un combishort, mettre des vieilles chaussures dans le style Chuck Taylor et rajouter un original gilet garçon de café par dessus tout ça. Elle n'a peur de rien, et son esprit débridé et son imagination délurée font le reste. Elle assume totalement sa vision des choses en matière de tenue vestimentaire, et ne suivra jamais la mode, détestant les fashion-victimes. Et oui, une anti-mlle-tout-le-monde. Elle peut très bien porter des vêtements en vogue, c'est seulement par pur hasard ou car cela lui plait. Par contre, vous ne verrez que très rarement Dakota maquillée, préférant le naturel. Je pense que j'ai assez résumé le fait que la jeune latina était une personne originale, complexée mais elle-même, donc si on passait à la suite ?
    • Caractère: Un mélange bien dosé d'une jeune fille sauvage et fière et celui d'une autre sérieuse et assidue, caractéristiques spéciales et fortes étranges en une seule et même personne qui ne souffre pourtant point d'un quelconque dédoublement de la personnalité. Selon certains avis, elle peut être mielleuse derrière ses sourires, et vous bondir dessus telle une tigresse à la moindre remarque. Bien d'autres vous confirmeront, ou les contrediront en affirmant que Dakota est, la plupart du temps, une fille innocente, posée et assidue à son travail. Schizophrène ? Non, même pas. Juste un peu lunatique, supposerons certains. Mystère, malheureusement. Mais non, vous n'y êtes donc toujours pas ! Notre concernée, j'ai nommé la fille Dos Santos est une femme meurtrie par son existence, et cela sans même s'en rendre compte. Son coeur saigne, ses plaies ne se pansent plus, il est trop tard, et c'est l'hémorragie : instable sur le plan émotionnel, elle est tout et n'importe qui en même temps. Sa frustration se déchaine en même temps que sa passion, sa peur rejoint son perfectionnisme, ses angoisses se développent en un masque épais et protecteur qui laisse son identité secrète. Dotée d'une grande émotivité, elle se sent concernée par tout ce qui l'entoure, le monde extérieur et ses monstres. Secrète, intime et débordante d'ambition, elle n'en est néanmoins pas une personne sûre d'elle et confiante. Oh que non, ce serait même plutôt le contraire. Frêle dans le vent, elle craint la chute à tout moment et se perd dans la brume de son manque de confiance. Heureusement, sa vie passée à apprendre qu'espérer et attendre ne sont pas les seules à faire lui aura appris à faire face, à éviter de se faire marcher sur les pieds. Mais comment ne pas se laisser manipuler par ce flux d'énergie omniprésent qui lui dévore l'âme ? Cependant, Dakota à appris à vivre ainsi, dans l'insécurité de ses réactions. Mais la jeune fille est forte malgré tout et déteste se plaindre ou entendre les jérémiades des autres. Comment alterner entre l'ombre ou la lumière, la beauté de la peur ou celle de ses sourires ? Personne ne sait réellement y faire face, à part quelques individus, comme mademoiselle sa meilleure amie, celle qui cicatrise ses plaies inconscientes, celles de son coeur maltraité par le temps et les conditions de son manque dans sa vie. Coincé dans l'humidité, dès que la lumière pointe le bout de son nez, celui-ci ne demande qu'à s'exprimer et ainsi explose la grande franchise de la jeune Sanchez, s'étalant comme l'apocalypse sur le monde. Mais insoumise aux durs lois de notre monde, Dakota préfèrerait mourir brûlée vive que de se montrer faiblarde face à la vie qu'elle a toujours vécu. Cependant, être au contact de cette jeune adolescente hésitante dans son cadre émotionnel est un véritable bonheur, étant donné sa générosité et sa sociabilité. Elle est dotée d'un grand tact et les conversations avec elle sont réellement intéressantes et notées de pointes d'humour régulières. Autrement, elle n'a jamais fait comme personne et c'est sa grande originalité et innovation de la vie qui lui a permis de tenir le coup. Malgré cet inconscient problème de sentiment meurtris par cette vie complexe et dénuée d'un frère, ou même d'un peu d'argent, la fille des Dos Santos est toujours très ouverte et conviviale, ne rechigne jamais. Une fille qui aurait semblé avoir tout pour elle, à part ses conditions de vie, si elle n'avait pas eu cette balance démesurée à la place du coeur...
    • Qualités et défauts: Qualités, défauts, ce n'est parfois pas facile d'établir deux listes séparés étant donnés que certains se valent en tant que défaut et qualité. C'est le cas chez Dakota, généralement parlant. Son instabilité sentimentale peut l'enrichir mais également la trahir dans le sens où ses sentiments peut dominer tout contrôle de soi. Cependant, la jeune Dos Santos est une adolescente très intelligente qui possède une grand sens de la répartie, lui autorisant les réponses au tac-au-tac les mieux tournées. Dotée d'une grande bonté, elle n'hésitera pas à faire passer ses amis avant elle mais peut être très agressive si on s'en prend directement à elle ou même à son entourage proche. Car oui, elle est aussi jalouse à en crever, comme on dit. Et là, c'est plus un défaut qu'autre chose. Mais tout cela contraste avec son soupçon de lunatisme, qui lui confère toujours un grand calme et la rend toujours assidue dans son travail mais en même temps ce côté furie qui adore faire la fête et s'amuser. Surtout, elle est très sensible et ne se plaint jamais, cela à cause de tout ce qu'elle a vécu. En gros, personne ne peut se vanter de bien connaître Dakota, ses défauts et ses qualités.




Dernière édition par Dakota Dos Santos le Sam 23 Aoû - 18:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota Dos Santos

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 26
Phrase du jour : don't worry, be happy;
Mes loisirs : music, sing, art, etc;
Date d'inscription : 07/07/2008

I Rock !
My Playlist: burnin up - JB;
Topics: Open
Relationship:

MessageSujet: Re: DAKOTA; helena maria dos santos. FINISH}   Sam 23 Aoû - 18:26

    SUITE ET FIN DE LA PRESENTATION;
    (la fin de la partie sur moi est dans le 2è poste)

    • Exemple de RP:
    Spoiler:
     

    Désolée du double-post mais présentation terminée!
    Petites explications: il y a des parties vides dans mon deuxième post. C'est parce que j'ai bugué et que dès que j'édite, tout s'efface. Donc, lisez le post juste avant celui-ci, il y a la fin de l'histoire, le caractère, le physique et les défauts. ENJOY ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitchie Torres
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 308
Age : 27
Phrase du jour : Carpe Diem
Mes loisirs : Camp Rock - Music
Date d'inscription : 11/06/2008

I Rock !
My Playlist: I'm Gonna Getcha Good - Jonas Brothers
Topics: Open
Relationship:

MessageSujet: Re: DAKOTA; helena maria dos santos. FINISH}   Sam 23 Aoû - 22:09

Je pense que tout est bon, je lis et te valide après :p

_________________
'



      I Can't live without you.




.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vivalavida-story.Skyblog.com
Mitchie Torres
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 308
Age : 27
Phrase du jour : Carpe Diem
Mes loisirs : Camp Rock - Music
Date d'inscription : 11/06/2008

I Rock !
My Playlist: I'm Gonna Getcha Good - Jonas Brothers
Topics: Open
Relationship:

MessageSujet: Re: DAKOTA; helena maria dos santos. FINISH}   Sam 23 Aoû - 23:18

Je te valide donc amuse toi bien :p

Et juste un petit truc, pourrais tu ne pas écrire à la première personne dans tes sujets ? Merci d'avance ^^

_________________
'



      I Can't live without you.




.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vivalavida-story.Skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DAKOTA; helena maria dos santos. FINISH}   

Revenir en haut Aller en bas
 
DAKOTA; helena maria dos santos. FINISH}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dakota 20 - Mise a jour firmware 4.9 du 17/11/2011
» Le Dakota 20 me conviendra t-il?
» Dakota 20 et altimètre
» Cartographie peu précise sur mon Dakota 20
» initiation gps dakota 20

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camp Rock :: #__We Rock :: + Camp Rockers :: [+] I'm a Rock Star ! - Présentations - :: Présentations validées-
Sauter vers: